Fraternité et joie au sein des Équipes de Notre Paroisse (ENP)

Le curé de la cathédrale d’Aix-en-Provence a lancé en 2018-2019 les Équipes de Notre Paroisse (ENP), dans le but de créer des liens plus fraternels entre les paroissiens. Le bilan de cette première année étant positif, l’initiative continue pour 2019-2020.

Un dimanche à 11h à la cathédrale d’Aix-en-Provence, la nef principale est pleine. Paroissiens ou personnes de passage écoutent l’homélie du jour. On entend au loin l’agitation des jeunes enfants. « Nous allons toujours du côté du transept droit, où on retrouve d’autres familles » explique Romain B., jeune papa. « Cet emplacement gêne un peu moins les autres paroissiens de la nef principale. » Il avoue donc connaître les personnes qui s’asseyent dans le même coin de la cathédrale, visualiser telle ou telle personne qui s’assied à l’opposé dans le transept gauche mais sans jamais avoir osé leur parler. Fort de ce constat, le curé de la cathédrale a cherché différents moyens de créer du lien entre les paroissiens, de casser la timidité et de faire en sorte qu’ils ne prient pas seulement les uns à côté des autres, mais les uns pour les autres.

Le modèle des Équipes Notre-Dame

À la rentrée 2018-2019, le père Benoît Tissot a lancé les Équipes de Notre Paroisse (ENP). Sur le modèle des Équipes Notre-Dame, les ENP regroupent une fois par mois quelques paroissiens (4-8) de tous âges confondus, si possible du même quartier. Au cours de la rencontre (2 heures environ), les équipiers échangent quelques nouvelles importantes, factuelles et/ou spirituelles, du mois écoulé. Ils lisent puis méditent ensemble l’évangile du dimanche qui suit, ils partagent ce qu’éveille en eux la Parole. Des intentions de prière peuvent être confiées en équipe, avant de réciter un patenôtre (Notre-Père). Ensuite les membres de chaque équipe échangent sur un extrait de l’exhortation apostolique Gaudete et exultate du Pape François, aidés ou guidés par un petit guide de lecture fourni par la paroisse. La rencontre s’achève par une prière commune à toutes les ENP. La formule avait tenté 70 personnes en 2018-2019.

Buts atteints, on poursuit !

Le père Benoît Tissot rappelle que le but affiché de ces ENP consistait à mieux se connaître les uns les autres, être davantage attentifs les uns aux autres, prier et mieux connaître la parole de Dieu, se porter dans la prière, accueillir des personnes éloignées de l’Église ou moins intégrées dans la paroisse, les nouveaux venus, les nouveaux baptisés. « Les ENP permettent de vivre sa foi et de ne pas être seul, de créer des liens amicaux dans la paroisse en accueillant, en écoutant chaque personne. Cela permet d’ouvrir son cœur à l’amour du prochain » témoigne Isabelle A. Cette paroissienne apprécie de se sentir portée par la prière de ses autres équipiers. Sur les 70 participants de l’année 2018-2019, tous ont exprimé le désir de poursuivre cette expérience fraternelle en 2019-2020. De nouvelles équipes peuvent être créées, il suffit de se manifester auprès du curé (Père Benoît Tissot – perebenoittissot@gmail.com – 06 50 38 13 66).