Le Denier de l’Eglise

 Donner pour que vive l’église.

Les finances de nos cinq paroisses :
– Il faut bien s’éclairer, se chauffer, entretenir nos églises, faire fonctionner le secrétariat, et de multiples dépenses de tous les jours.
– 100000 € dépensés chaque année, dont environ 35000 €  contribution diocèse
– des recettes globalement en équilibre : faites de quêtes, troncs, casuel (les offrandes pour baptêmes, mariages, obsèques), et dons divers
Casuel : une offrande minimum proposée de 50 € (baptême), 180 € (obsèques), 200 € (mariage) est-ce trop demandé?
Sans doute, car pas toujours honoré, mais heureusement beaucoup de familles se montrent généreuses dans ces moments.
Le denier de l’église : – les seules recettes de nos paroisses ne permettraient pas d’entretenir un seul prêtre!
– C’est le rôle du Denier de l’Église, qui permet, au niveau du diocèse, de rémunérer une centaine de prêtres (y
compris notre archevêque) à hauteur de 920 € net par mois et qui permet aussi d’assurer des conditions dignes à nos prêtres à la retraite .
– – qui doit donner ? Tous les chrétiens responsables. Pourtant, seulement à peine plus de 200 donateurs (pour 12000 habitants) contre plus de 300 il y a dix ans, pour un don moyen (avant déduction fiscale) restant inférieur à 300 €.
— combien donner? Ce que vous pouvez ; autrefois,on recommandait 1 à 2 % du revenu annuel au moins.
Etes vous dans ce cas ? Prenez une enveloppe à l’église.