DIMANCHE DE PAQUES – 17 AVRIL 2022

Solennité de Pâques

Évangile : Jean 20, 1-9 « Il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts ». Le message de la Résurrection vient bouleverser et secouer le quotidien des premiers témoins. Les anges demandent au femmes de ne plus rester focalisées sur le tombeau (Luc 24, 6) : « Il n’est pas ici ! » Jésus n’y est plus. La mort et le mal n’ont pas eu et n’auront jamais le dessus sur lui. Pourquoi rester encore là à ressasser ce passé douloureux qui n’était et n’est qu’un passage ? Avec la Résurrection de notre Seigneur, Jésus-Christ, nous sommes invités, avec les 1ers témoins, à tourner désormais nos regards vers les réalités d’en
haut (2e lecture), vers l’avenir radieux qu’il réserve à tous ceux et celles qui accueillent avec foi ce message de la Bonne Nouvelle : « Christ est ressuscité ! » Cette Bonne Nouvelle, si diversement accueillie, est pourtant « La Nouvelle » qui donne la vie au monde.

Sans la Résurrection, le salut n’est pas possible ! Sans la Résurrection, le monde reste figé sur les réalités de la chair qui ne sauvent pas. On passera alors le temps à se lamenter, à s’accuser mutuellement, à se venger, à faire la guerre… Tout cela ne nous élève pas. Cela nous éloigne malheureusement du Salut en Jésus-Christ acquis par sa mort et sa Résurrection du séjour des morts. Ouvrons nos coeurs, chacun à son rythme et dans la confiance en Dieu, à l’espérance de Pâques. Avec Jésus, nous sommes sûrs de ne jamais nous perdre et d’avoir le dernier mot sur les ennemis de la vérité, de la paix et de la justice.

Père Arnaud Aba’a Omva